AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum est fermé temporairement, le temps que l'admin mette un peu d'ordre dans ses activités estudiantines et ses occupations ludiques ! Plus d'infos sur un retour à la normale courant de semaine prochaine (24/01).

Partagez | 
 

 Annexe 4 : La résistance

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 25/04/2010
Age : 31

MessageSujet: Annexe 4 : La résistance   Mar 27 Avr - 3:44

Annexe 4 : La résistance


Nous savons que la résistance a pris un certain essor assez significatif, depuis une vingtaine d'années. Cependant, parler d'une seule "Résistance", au sens large et en ignorant quels sont ses principaux acteurs, serait se méprendre sur l'idée que la résistance est unifiée.

En effet, la résistance, bien qu'ayant toujours existé dans les esprits, n'est réellement apparue qu'à partir du moment où des groupuscules isolés sont parvenus à s'organiser sous forme d'un réseau; réseau qui est aujourd'hui aussi vaste qu'on le sait.

Au cas par cas, voici chaque organe de la rébellion humaine:


1) L'armée du territoire libre des Ozarks

Aussi connue sous les noms de "armée des rebelles", ou "armée humaine", selon le point de vue, il s'agit bel et bien d'une armée, dans tous les sens du terme.
Nous parlons là d'hommes et de femmes qui ont décidé de prendre les armes, afin de mener la guerre, ouvertement, contre les seigneurs Khurans. Il s'agit véritablement d'une institution militaire car l'organisation y est semblable à celle des armées d'avant l'invasion: dotée d'un solide état-major qui décide des missions des troupes, puis de plusieurs niveaux de hiérarchie qui exécutent le commandement sur le terrain auprès des soldats, la force de cette légion est justement son organisation sans failles.

La place forte de cette armée est installée dans une vallée perchée dans les Ozarks. Autour de ce qui est un véritable centre de formation et de commandement, une vie civile entoure cette place forte, sous la forme d'un village de locaux qui fournissent à la fois les premières commodités, mais qui participent à l'activité de l'armée via main d'œuvre et manufacture.

Si la première mission de l'armée des rebelles est de virer les Khurans des trônes qu'ils se sont érigés, les soldats sont souvent mobilisés pour des missions plus localisées et de moins d'envergure. L'armée assure en effet des missions d'escorte de civils, de destructions de moyens de transports ou de bases ennemies, etc.
Cependant, les véritables "batailles" existent, notamment autour de la défense de ce territoire libre qu'il fut si difficile d'établir. Il n'est pas rare que les Khurans envoient quelques bataillons de leurs sbires dans ce secteur, mais jusqu'à présent, l'armée a toujours réussi à repousser l'ennemi, par d'habiles tactiques de combat ponctuées de quelques déménagements de la base.

Il est a noter que l'armée accueille souvent des "surhommes" dans ses rangs; en particulier des Loups et quelques Ours, dont les aptitudes les dirigent naturellement vers un poste combattant dans l'armée, ainsi que des Aigles pour officier comme soigneurs.

Le solde y est convenable, pour une vie qui est faite de nombreuses campagnes, dont le risque est variable, mais le plus souvent limité. Il va également de soi que les soldats rebelles sont bien lotis en matière de fourniture d'équipement et d'armes, l'armée s'occupant de pourvoir décemment chacun de ses hommes. Ce qui explique son grand essor ces dernières années.


2) La guilde des camelots

Entrée tardivement de façon "active" dans la résistance, cette faction a cependant existé dès l'établissement de l'ordre Khuran. En effet, avec la dégradation des infrastructures et le retour à des conditions de vie difficiles, certains hommes et femmes ont décidé de mettre leurs personnes au service, d'une certaine façon, du bien être matériel.

La création de ce groupuscule, qui fut par la suite appelé la guilde des camelots, s'est faite par l'unification de plusieurs marchands "au noir" et de quelques têtes brûlées au titre de convoyeurs. De cette unification, et par l'intégration progressive d'autres organes en son giron, c'est devenu un réseau tentaculaire, dont chaque grande ville a son "bureau de la guilde".

Rappelons qu'après l'instauration de l'ordre Khuran, de nombreux produits sont devenus inaccessibles ou introuvables; notamment certains mets, mais aussi des produits qui furent jadis quotidiens, sans parler des produits à usage guerrier: armes, munitions... C'est pour trouver ce genre de marchandises, devenues rares, que s'est formée cette faction. Dans le même ordre d'idée, la guilde a ajouté à ses activités celle du convoyage des mêmes marchandises, vers les terres reculées notamment. C'est donc tout naturellement que la guilde des camelots a fini par entrer en contact avec les autres groupes de la résistance, notamment l'armée rebelle.

Véritables mercenaires ou chasseurs de trésors à la recherche des produits rares ou illégaux, les membres de la guilde sont connus pour penser la vie en termes de profits. On dit souvent, de façon ironique, qu'un membre de la guilde vendrait sa mère, et ça correspond tout de même bien à la mentalité des camelots.
On y retrouve tout un lot de fripouilles, spécialistes du vol sous toutes ses formes mais aussi d'habiles négociateurs, et d'excellents contrebandiers. L'organisation de tout ce beau monde est moins rigoureuse que celle de l'armée, mais ces têtes brûlées obéissent pourtant au code d'honneur des camelots, sorte de ligne de conduite des membres.

Les camelots se doivent d'être autodidactes, et capables d'autodiscipline. La guilde étant composée de personnages hauts en couleurs et aux caractères très hétéroclites, les membres apprennent à composer avec les autres. Le goût des voyages et de l'aventure sont aussi requis pour être accepté dans cette faction qui a ses propres codes, et où les risques sont sans-doute plus présents qu'au sein de l'armée...

A noter que la guilde des camelots accepte les "surhommes", bien que leur présence dans ses rangs soit très réduite, ces derniers étant plutôt voués à servir la rébellion de façon plus active, combattante.


3) Les forces du renseignement

Sans doute est-ce la faction la mieux camouflée, à juste titre, de la résistance.

Les forces du renseignement ont vu le jour peu après l'invasion Khuran, par la nécessité d'apprendre à connaître l'ennemi pour mieux le chasser. Organe étroitement lié à l'armée rebelle, mais conservant pourtant une totale autonomie, les membres de cette faction sont sans doute les rebelles les plus exposées aux risques de la résistance.

Le but premier de ce véritable ordre secret est l'acquisition de renseignements, l'espionnage et le contre-espionnage des forces Khurans. En second lieu, des missions d'infiltrations sont parfois organisées, mais aussi des missions d'assassinats, très délicates et dangereuses.
Pour d'évidentes raisons de sécurité, les agents du renseignements ne révèlent jamais qu'ils en font partie, et révèlent encore moins la position du centre névralgique de leurs opérations. Même les hauts-dignitaires de l'armée libre ignorent l'emplacement exact de leur base.

Rares sont les hommes et femmes qui intègrent cet organe de la résistance, où les conditions sont très difficiles. Il s'agit des personnes triées sur le volet, qui se doivent d'être polyvalents dans de nombreux domaines tels que l'acquisition d'informations, les arts du camouflage, l'infiltration en milieu hostile, les techniques létales... On apprend même aux membres (en premier, d'ailleurs) tous les moyens possibles pour se suicider en cas de capture.

Souvent livrés à eux-mêmes sur le terrain, les agents du renseignements sont des solitaires endurcis, dont on dit qu'ils n'ont plus de personnalité propre. Capables de se débrouiller seul dans toutes les situations, dotés d'un sens très aigu de l'observation et de la réflexion, capables d'initiatives tout en évaluant efficacement les risques encourus, ils n'ont peur de rien, et vivent pour un seul but; tel est leur devise: "Plutôt mourir que de faillir".

Les forces du renseignement accueillent une grande partie des "surhommes" qu'on appelle les Tigres, en raison de leurs évidentes prédispositions à l'espionnage et à l'assassinat, mais également quelques Renards, dont les puissantes capacités psychiques sont un outil précieux.


4) La mission chrétienne

L'établissement de la mission chrétienne remonte également au début de l'occupation des Khurans. Bien décidés à être la voix mais aussi les mains du seigneur, quelques hommes d'églises ont créé cet ordre religieux afin de prêter main-forte de façon active aux civils victimes de l'oppression, et d'être une épine non-négligeable dans les pieds des Khurans.

Il serait naïf de croire que cette faction de la résistance n'existe que pour apporter un soutien "moral" aux civils, à grands renforts de prières de groupe et autres confessions. Les membres de cet ordre se refusent à cette image qui est parfois véhiculée à leur propos, bien que le soutien moral fasse partie de ses missions.

En effet, la mission chrétienne a également une vocation "humanitaire", dans le sens où elle apporte également un bien-être matériel aux plus démunis; tout comme elle offre de nombreux soins ainsi que des repas. Enfin, il n'est pas si rare que ça que ses membres participent à des expéditions "punitives", au nom du seigneur.

Parfois présents aux côtés des soldats de l'armée rebelle, mais également toujours prompt à porter secours à un membre de la résistance dans le besoin, les membres de la mission sont des hommes et femmes vertueux et toujours prêts à aider leur prochain, pourvu qu'il ne soit pas collaborateur. Guidés par leur sens moral, les membres n'hésitent jamais à se mettre en péril pour le bien d'autrui. En ce sens, ce sont de solides alliés non-négligeables dans les forces de la résistance; d'autant que certains membres savent eux aussi manier des armes...

La mission chrétienne accueille une partie des "surhommes" de la caste des Aigles, en vertu de leur capacité à soigner autrui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farsight.forumactif.ws
 
Annexe 4 : La résistance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Annexe: L'OCP (Archives)
» Annexe de l'Hôpital
» Demandes de Job Annexe
» ANNEXE ₪ Les femmes à Pompéi
» Annexe médicale - Arai.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Farsight : The Quiet Riot :: Avant de jouer :: Histoire & Règles du jeu :: Contexte :: Annexes-
Sauter vers: